jeudi 19 septembre 2013

Une jolie préface d' Albert Jacquard...Des poésies humanistes.



Anthologie de poèmes contre le racisme
Rassemblés par Jean-marie Henry
Illustré par Zaü
Préfacé par Albert Jacquard








 Préface :

L'autre, femme ou homme, de la même espèce que moi,
et pourtant différent, comment le regarder,
Comment me comporter face à lui ?

Si je vois en lui un ennemi qui me menace, qui me fait peur,
je ne songe qu'à me défendre contre lui, et pour mieux
me défendre, à l'attaquer. C'est cela le racisme.

Si je vois en lui un obstacle qui gêne ma progression,
Je ne cherche qu'à le depasser, qu'à l'éliminer. C'est cela la compétition
qui tansforme la vie de chacun en une suite de batailles
parfois gagnées en guerre toujours perdue.

Pour être réaliste, je dois voir en l'autre une source qui contribuera
à ma propre construction. car je suis les liens que je tisse ;
me priver d'échanges c'est m'appauvrir.
Le comprendre, c'est participer à l'Humanitude.

La poésie est le plus mystérieux et parfois le plus efficace
moyen d'échange. Les poèmes rassemblés ici sont des sources
convergentes apportant au lecteur la douceur de l'eau
et la violence du torrent.

Albert jacquard



Et maintenant les poésies :



Les gens du voyage

Hommes du voyage
femmes de la route
et gamins des Toujours-plus-loin
vos murs ont des ailes
et vos ailes en battant dérangent un peu 
nos mèches de cheveux.

Elles les dérangent
parce qu'elles ont besoin d'être dérangées
pour doucement nous faire croire
qu'en nous
nous aussi
nous marchons.

Frédéric Charles
 


Il m'a dit

Il m'a dit:
 ma race est la race jaune.
J'ai répondu :
je suis de ta race. 


Il m'a dit :
 ma race est la race noire.
J'ai répondu :
je suis de ta race.  

Il m'a dit :
 ma race est la race blanche.
J'ai répondu :
je suis de ta race. 

(...)

Edmond Jabès


Et voilà c'est tout pour aujourd'hui !

Oh non !  Une toute petite dernière:



Divisions

- Il y a cinq continents.
- je ne suis pas doué.
-Pour quoi ?
- Pour les divisions

Eugène Guillévic

A bientôt
Sylvie





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire